Horizon / Plein textes La base de ressources documentaires de l'IRD

IRD

 

Publications des scientifiques de l'IRD

Cros Joëlle, Combes Marie-Christine, Chabrillange Nathalie, Duperray C., Monnot des Angles A., Hamon Serge. (1995). Nuclear DNA content in the subgenus Coffea (Rubiaceae) : inter and intra-specific variation in African species. Canadian Journal of Botany, 73, 14-20. ISSN 0008-4026

Fichier PDF disponiblehttp://horizon.documentation.ird.fr/exl-doc/pleins_textes/pleins_textes_6/b_fdi_35-36/41767.pdf[ PDF Link ]
(717 ko)

Lien direct chez l'éditeur doi:10.1139/b95-002

Titre
Nuclear DNA content in the subgenus Coffea (Rubiaceae) : inter and intra-specific variation in African species
Année de publication1995
Type de documentArticle
AuteursCros Joëlle, Combes Marie-Christine, Chabrillange Nathalie, Duperray C., Monnot des Angles A., Hamon Serge.
SourceCanadian Journal of Botany, 1995, 73, p. 14-20. ISSN 0008-4026
RésuméLa cytométrie en flux a été utilisée pour estimer la quantité d'ADN nucléaire chez 13 espèces de Coffea (Rubiacea) originaires d'Afrique. Douze espèces diploïdes (2n=22) et l'espèce tétraploïde C. arabica (2n=44) ont été analysées. Pour 77 génotypes, des populations de noyaux isolés ont été colorées par l'iodure de propidium (IP ; non spécifique des bases). Pour trente neuf génotypes, le 4',6-diamidino-2-phenylindole (DAPI; AT spécifique) a été également utilisé. Les quantités 2C d'ADN nucléaire, estimées avec l'IP, oscillent entre 0,95 et 1,78 pg. Trois groupes correspondant à des quantités croissantes d'ADN ont été mis en évidence. Les trois espèces C. sessiliflora, C. racemosa et C. pseudozanguebariae se classent dans le groupe des plus petites valeurs (groupe 1 : 0,90 à 1,30 pg). Les trois espèces C. eugenioides, C. stenophylla et C. sp. F. se rangent uniquement dans le groupe des valeurs intermédiaires (groupe 2 : 1,31 à 1,60 pg). Les autres espèces se répartissent entre le groupe 2 et le groupe des plus hautes valeurs (groupe 3 : 1,61 à 1,80 pg). Les valeurs déterminées pour les espèces de Coffea, sont comparées aux niveaux intra- et inter-spécifique à celles d'autres angiospermes. Les différences observées sont discutées en fonction de l'origine éco-géographique des espèces, leurs caractéristiques phénologiques et la fertilité de leurs hybrides F1 interspécifiques. (Résumé d'auteur)
Plan de classementRessources végétales spontanées [076AMEPLA06]
DescripteursAMELIORATION DES PLANTES ; ADN ; NOYAU ; VARIABILITE ; EVOLUTION ; CYTOMETRIE EN FLUX ; GENOME ; VARIATION INTERSPECIFIQUE ; VARIATION INTRASPECIFIQUE
Descr. géo.AFRIQUE
LocalisationFonds IRD [F B41767] ; Montpellier (Centre IRD)
Identifiant IRDfdi:41767
Lien permanenthttp://www.documentation.ird.fr/hor/fdi:41767

Export des données

Disponibilité des documents

Télechargment fichier PDF téléchargeable

Lien sur le Web lien chez l'éditeur

Accès réservé en accès réservé

HAL en libre accès sur HAL


* PDF Link :

    à télécharger pour citer/partager ce document sur les réseaux sociaux académiques


Accès aux documents originaux :

Le FDI est labellisé CollEx

Accès direct

Bureau du chercheur

Site de la documentation

Espace intranet IST (accès réservé)

Suivi des publications IRD (accès réservé)

Mentions légales

Services Horizon

Poser une question

Consulter l'aide en ligne

Déposer une publication (accès réservé)

S'abonner au flux RSS

Voir les tableaux chronologiques et thématiques

Centres de documentation

Bondy

Montpellier (centre IRD)

Montpellier (MSE)

Cayenne

Nouméa

Papeete

Abidjan

Dakar

Niamey

Ouagadougou

Tunis

La Paz

Quito