Horizon / Plein textes La base de ressources documentaires de l'IRD

IRD

 

Publications des scientifiques de l'IRD

Calatayud Paul-André, Rahbé Y., Tjallingii W.F., Tertuliano Moukaram, Le Rü Bruno. (1994). Electrically recorded feeding behaviour of cassava mealybug on host and non-host plants. Entomologia Experimentalis et Applicata, 72, 219-232. ISSN 0013-8703

Fichier PDF disponiblehttp://horizon.documentation.ird.fr/exl-doc/pleins_textes/pleins_textes_6/b_fdi_35-36/41158.pdf[ PDF Link ]

Lien direct chez l'éditeur doi:10.1007/BF02383809

Titre
Electrically recorded feeding behaviour of cassava mealybug on host and non-host plants
Année de publication1994
Type de documentArticle
AuteursCalatayud Paul-André, Rahbé Y., Tjallingii W.F., Tertuliano Moukaram, Le Rü Bruno.
SourceEntomologia Experimentalis et Applicata, 1994, 72, p. 219-232. ISSN 0013-8703
RésuméLe comportement alimentaire de la cochenille du manioc (Phenacoccus manihoti) a été étudié par électrographie de pénétration (EPG, analyse en courant continu) et par microscopie optique. Cette étude a permis de confirmer le caractère typiquement phloémophage de l'alimentation de cet Homoptère, présentant une large prédominance du trajet extracellulaire des stylets, comme cela est également observé chez les pucerons. Les similitudes des tracés EPG effectués sur cochenille et sur pucerons ou aleurodes ont permis d'adopter la même typologie du signal. Les principales différences avec les pucerons concernent le nombre moins important et la durée plus longue des ponctions intracellulaires (20 s en moyenne contre 5 à 7 s chez les pucerons), l'allongement du temps d'accès au phloème et une moins grande mobilité des stylets lors de la phase de recherche du phloème. La comparaison du comportement alimentaire sur 6 plantes, parmi lesquelles deux hôtes occasionnels (Talinum et poinsettia), un hybride et trois variétés courantes de manioc (Manihot esculenta), a permis de différencier plusieurs profils de pénétration. Les ponctions intracellulaires se sont révélées plus courtes sur hôtes occasionnels, qui induisent également, malgré la variabilité observée, un allongement net de la période de localisation du phloème et donc un retard à l'ingestion. Aucune des plantes testées ne contient d'alcaloïdes, et les composés cyanés se restreignent au genre Manihot, hôte naturel de la cochenille. Les flavonoïdes totaux ne permettent pas de distinguer plantes hôtes et non-hôtes, à la différence des acides phénoliques. (Résumé d'auteur)
Plan de classementRelations plante hôte-ravageur / Ecologie [076RAVPLA05]
DescripteursMANIOC ; INSECTE NUISIBLE ; COMPORTEMENT ALIMENTAIRE ; PLANTE HOTE ; ETUDE COMPARATIVE ; MESURE ; METHODE ; COCHENILLE ; ELECTROGRAPHIE DE PENETRATION ; PHLOEME ; PENETRATION ; PLANTE NON HOTE ; SEVE ; METABOLITE SECONDAIRE
LocalisationFonds IRD [F B41158] ; Montpellier (Centre IRD)
Identifiant IRDfdi:41158
Lien permanenthttp://www.documentation.ird.fr/hor/fdi:41158

Export des données

Disponibilité des documents

Télechargment fichier PDF téléchargeable

Lien sur le Web lien chez l'éditeur

Accès réservé en accès réservé

HAL en libre accès sur HAL


* PDF Link :

    à télécharger pour citer/partager ce document sur les réseaux sociaux académiques


Accès aux documents originaux :

Le FDI est labellisé CollEx

Accès direct

Bureau du chercheur

Site de la documentation

Espace intranet IST (accès réservé)

Suivi des publications IRD (accès réservé)

Mentions légales

Services Horizon

Poser une question

Consulter l'aide en ligne

Déposer une publication (accès réservé)

S'abonner au flux RSS

Voir les tableaux chronologiques et thématiques

Centres de documentation

Bondy

Montpellier (centre IRD)

Montpellier (MSE)

Cayenne

Nouméa

Papeete

Abidjan

Dakar

Niamey

Ouagadougou

Tunis

La Paz

Quito