Horizon / Plein textes La base de ressources documentaires de l'IRD

IRD

 

Publications des scientifiques de l'IRD

Calatayud Paul-André. (1994). Etude des relations nutritionnelles de la cochenille du manioc avec sa plante hôte. Paris : ORSTOM, (108), 91 p. (Travaux et Documents Microfichés ; 108). Th. : Analyse et Modélisation des Systèmes Biologiques, INSA : Lyon. 1993/05/13. ISBN 2-7099-1180-9

Fichier PDF disponiblehttp://horizon.documentation.ird.fr/exl-doc/pleins_textes/pleins_textes_7/TDM_7/39194.pdf[ PDF Link ]

Titre
Etude des relations nutritionnelles de la cochenille du manioc avec sa plante hôte
Année de publication1994
Type de documentDiplôme
AuteursCalatayud Paul-André.
SourceParis : ORSTOM, 1994, 91 p. (Travaux et Documents Microfichés ; 108). ISBN 2-7099-1180-9
DiplômeTh. : Analyse et Modélisation des Systèmes Biologiques, INSA : Lyon. 1993/05/13.
RésuméComme d'autres Homoptères, Phenacoccus manihoti est un insecte principalement phloémophage. L'utilisation, pour la première fois sur une cochenille, de l'électrographie de pénétration - EPG - a permis de révéler et de quantifier les interactions pré-phloémiennes entre les stylets de l'insecte et les tissus de la plante. Sur une gamme d'hôtes naturels (Manihot) et de substitution (Talinum, Poinsettia), un comportement de rejet précoce, dû aux délais et obstacles à atteindre le phloème, a été mis en évidence. Une analyse de certaines substances secondaires des liquides foliaires des hôtes a permis de préciser que les composés cyanés et les acides phénoliques du mésophylle seraient plus particulièrement impliqués dans les mécanismes de fixation de P. manihoti sur la plante. Les flavonoïdes ne semblent pas intervenir dans cette phase précoce. Nous avons ensuite précisé le rôle des composés allélochimiques dans la relation d'antibiose du manioc sur la cochenille. Il s'est avéré que les glucosides cyanogéniques, transportés par la sève phloémienne, ont plus probablement un rôle phagostimulant que toxique, alors que la rutine flavonoïdeglycosilé également transloque, pourrait affecter le développement de P. manihoti. Des expérimentations au champ et au laboratoire ont permis de déceler une réponse défensive du manioc contre l'attaque de la cochenille, se traduisant par une augmentation de la teneur en rutine lors de l'infestation, notamment chez les génotypes les moins favorables à P. manihoti. Cette réponse est variable et dépend notamment du facteur saisonnier : elle s'amoindrit en saison sèche, à la fin de laquelle sont souvent observées sur le terrain les pullulations de la cochenille. (Résumé d'auteur)
Plan de classementRelations plante hôte-ravageur / Ecologie [076RAVPLA05]
DescripteursENTOMOLOGIE APPLIQUEE ; RELATION HOTE PARASITE ; COMPORTEMENT ALIMENTAIRE ; INSECTE NUISIBLE ; PLANTE HOTE ; MANIOC ; GLUCOSIDE CYANOGENETIQUE ; COCHENILLE ; ELECTROGRAPHIE DE PENETRATION ; COMPOSE ALLELOCHIMIQUE ; ANTIBIOSE ; ANTIXENOSE ; RUTINE
LocalisationFonds IRD [F A39194] ; Dakar
Identifiant IRDfdi:39194
Lien permanenthttp://www.documentation.ird.fr/hor/fdi:39194

Export des données

Disponibilité des documents

Télechargment fichier PDF téléchargeable

Lien sur le Web lien chez l'éditeur

Accès réservé en accès réservé

HAL en libre accès sur HAL


* PDF Link :

    à télécharger pour citer/partager ce document sur les réseaux sociaux académiques


Accès aux documents originaux :

Le FDI est labellisé CollEx

Accès direct

Bureau du chercheur

Site de la documentation

Espace intranet IST (accès réservé)

Suivi des publications IRD (accès réservé)

Mentions légales

Services Horizon

Poser une question

Consulter l'aide en ligne

Déposer une publication (accès réservé)

S'abonner au flux RSS

Voir les tableaux chronologiques et thématiques

Centres de documentation

Bondy

Montpellier (centre IRD)

Montpellier (MSE)

Cayenne

Nouméa

Papeete

Abidjan

Dakar

Niamey

Ouagadougou

Tunis

La Paz

Quito