Horizon / Plein textes La base de ressources documentaires de l'IRD

IRD

 

Publications des scientifiques de l'IRD

Yarou B. B., Silvie Pierre, Assogba Komlan F., Mensah A., Alabi T., Verheggen F., Francis F. (2017). Plantes pesticides et protection des cultures maraichères en Afrique de l'Ouest (synthèse bibliographique). Biotechnologie, Agronomie, Société et Environnement, 21 (4), 288-304. ISSN 1370-6233

Fichier PDF disponiblehttp://horizon.documentation.ird.fr/exl-doc/pleins_textes/divers20-02/010077680.pdf[ PDF Link ]

Lien sur le Web http://agritrop.cirad.fr/585511/1/Boni-et-al2017.pdf

Titre
Plantes pesticides et protection des cultures maraichères en Afrique de l'Ouest (synthèse bibliographique)
Année de publication2017
Type de documentArticle
AuteursYarou B. B., Silvie Pierre, Assogba Komlan F., Mensah A., Alabi T., Verheggen F., Francis F.
SourceBiotechnologie, Agronomie, Société et Environnement, 2017, 21 (4), p. 288-304. ISSN 1370-6233
RésuméIntroduction. Les cultures maraichères occupent une place importante pour l'alimentation humaine et contribuent significativement aux revenus des familles en Afrique de l'Ouest, mais leur production est confrontée à une pression des bioagresseurs qui limite leur productivité. Littérature. Cette revue, basée sur des publications scientifiques, a pour objectif d'évaluer le potentiel des plantes pesticides comme alternative à l'usage des pesticides de synthèse pour lutter contre les bioagresseurs des cultures maraichères en Afrique de l'Ouest. Elle montre que le principal moyen actuel pour combattre ces bioagresseurs repose essentiellement sur les pesticides de synthèse. Cependant, compte tenu de leur nocivité sur l'homme et l'environnement, en plus de la sélection de populations résistantes chez les bioagresseurs, la recherche de solutions alternatives s'impose. Les plantes pesticides se présentent comme une alternative prometteuse dans le contexte ouest-africain. En effet, diverses espèces de plantes pesticides peuvent être utilisées comme extraits de plantes ou en association avec d'autres cultures pour le contrôle des bioagresseurs. Celles-ci sont présentées dans le présent article de synthèse. Conclusions. Les plantes pesticides peuvent être une alternative prometteuse pour la gestion des bioagresseurs des cultures maraichères. Cependant, la plupart d'entre elles ne sont pas cultivées. Explorer les capacités biocides de plantes d'intérêt comme le genre Ocimum, connu pour ses usages thérapeutique, médicinal et alimentaire pourrait être intéressant pour le producteur. Toutefois, les populations doivent être sensibilisées sur les avantages à long terme des produits traités avec les pesticides à base de plantes pour faciliter leur utilisation.
Plan de classementSciences du monde végétal [076] ; Nutrition, alimentation [054] ; Economie et sociologie rurale [098]
LocalisationFonds IRD [F B010077680]
Identifiant IRDfdi:010077680
Lien permanenthttp://www.documentation.ird.fr/hor/fdi:010077680

Export des données

Disponibilité des documents

Télechargment fichier PDF téléchargeable

Lien sur le Web lien chez l'éditeur

Accès réservé en accès réservé

HAL en libre accès sur HAL


* PDF Link :

    à télécharger pour citer/partager ce document sur les réseaux sociaux académiques


Accès aux documents originaux :

Le FDI est labellisé CollEx

Accès direct

Bureau du chercheur

Site de la documentation

Espace intranet IST (accès réservé)

Suivi des publications IRD (accès réservé)

Mentions légales

Services Horizon

Poser une question

Consulter l'aide en ligne

Déposer une publication (accès réservé)

S'abonner au flux RSS

Voir les tableaux chronologiques et thématiques

Centres de documentation

Bondy

Montpellier (centre IRD)

Montpellier (MSE)

Cayenne

Nouméa

Papeete

Abidjan

Dakar

Niamey

Ouagadougou

Tunis

La Paz

Quito