Publications des scientifiques de l'IRD

Duplessy J.C., Arnold M., Bard E., Cortijo E., Labeyrie L., Laj C., Lehman B., Mazaud A., Paterne M., Tisnerat N., Vidal L. (1998). Le carbone 14 : progrès récents et limitations de la méthode de datation. In : Causse C. (ed.), Gasse F. (ed.). Hydrologie et géochimie isotopique. Paris : ORSTOM, p. 229-250. (Colloques et Séminaires). Hydrologie et Géochimie Isotopique : Symposium International à la Mémoire de Jean-Charles Fontes = Hydrology and Isotope Geochemistry : International Symposium in Memory of Jean-Charles Fontes, Paris (FRA), 1995/06/01-02. ISBN 2-709-1377-1. ISSN 0767-2896.

Titre du document
Le carbone 14 : progrès récents et limitations de la méthode de datation
Année de publication
1998
Type de document
Partie d'ouvrage
Auteurs
Duplessy J.C., Arnold M., Bard E., Cortijo E., Labeyrie L., Laj C., Lehman B., Mazaud A., Paterne M., Tisnerat N., Vidal L.
In
Causse C., Gasse F., Hydrologie et géochimie isotopique
Source
Paris : ORSTOM, 1998, p. 229-250 (Colloques et Séminaires). ISBN 2-709-1377-1 ISSN 0767-2896
Colloque
Hydrologie et Géochimie Isotopique : Symposium International à la Mémoire de Jean-Charles Fontes = Hydrology and Isotope Geochemistry : International Symposium in Memory of Jean-Charles Fontes, Paris (FRA), 1995/06/01-02
La méthode de datation par le carbone 14 a permis l'établissement d'une échelle chronologique du Quaternaire Supérieur et a contribué à la découverte de phénomènes insoupçonnés comme l'existence de variations climatiques abruptes et de grande amplitude pendant la dernière période glaciaire et la déglaciation qui l'a terminée. L'effort continu pour comparer les âges carbone 14 avec les âges calendaires a été maintenant étendu au delà de 30 000 ans, même si le nombre de mesures est encore trop petit pour permettre l'établissement d'une courbe de calibration précise au delà des dix mille dernières années. La comparaison des variations du rapport 14C/12C de l'atmosphère avec celles du champ magnétique terrestre (déduites de l'analyse des carottes de sédiments marins) suggère que les variations de l'activité 14C de l'atmosphère sont dues pour une très large part aux fluctuations de l'intensité du champ magnétique terrestre dans le passé. Plus généralement, ces variations joueraient un rôle majeur dans les variations des teneurs des autres cosmonucléides, comme 10Be, dans les échantillons naturels. (Résumé d'auteur)
Plan de classement
Géologie du quaternaire [064GEOQUA]
Descripteurs
QUATERNAIRE ; DATATION ABSOLUE ; C 14 ; GEOCHRONOLOGIE ; PALEOCLIMAT ; CHAMP MAGNETIQUE
Identifiant IRD
fdi:010013863
Contact
  • Coordonnées :
    IST / IRD Ile-de-France
    32 avenue Henri Varagnat
    93140 Bondy Cedex
    France
    Horizon Pleins textes
  •