Horizon / Plein textes La base de ressources documentaires de l'IRD

IRD

 

Publications des scientifiques de l'IRD

Zoulani Albert, Carnevale Pierre, Penchenier Laurent. (1994). Influence des moustiquaires imprégnées de deltaméthrine sur le cycle d'agressivité d'Anopheles gambiae à Djoumouna, Congo. Annales de la Société Belge de Médecine Tropicale, 74 (2), 83-91. ISSN 0365-6527

Fichier PDF disponiblehttp://horizon.documentation.ird.fr/exl-doc/pleins_textes/pleins_textes_6/b_fdi_35-36/40437.pdf[ PDF Link ]

Titre
Influence des moustiquaires imprégnées de deltaméthrine sur le cycle d'agressivité d'Anopheles gambiae à Djoumouna, Congo
Année de publication1994
Type de documentArticle
AuteursZoulani Albert, Carnevale Pierre, Penchenier Laurent.
SourceAnnales de la Société Belge de Médecine Tropicale, 1994, 74 (2), p. 83-91. ISSN 0365-6527
RésuméDe nombreuses études, réalisées depuis une décennie en Afrique au sud du Sahara ont clairement démontré que les moustiquaires imprégnées d'insecticide pyréthrinoïdes pouvaient effectivement réduire la transmission du paludisme par des vecteurs comme Anopheles gambiae, Anopheles funestus etc, par là même, réduire la morbidité, voire la mortalité palustre. Cependant il a été récemment évoqué la possibilité d'une modification du cycle d'agressivité de ces vecteurs sous l'influence de l'effet "excitorépulsif" ou "deterrent" de l'insecticide imprégnant les moustiquaires placées dans les maisons. Pour apporter quelques éléments de réponse à cette éventualité une première série d'expériences a été menée dans le village de Djoumouna (R. Congo) où la transmission du paludisme, par Anopheles gambiae, est intense et permanente du fait de l'implantation de bassins de pisciculture. Au cours de cette étude préliminaire il est clairement apparu que le cycle d'agressivité de cette espèce n'avait pas été modifié par la présence des moustiquaires imprégnées de deltaméthrine (aux concentrations de 12,5 et 25 mg m.a./m2) avec un maximum de piqûres (et de transmission) toujours concentré sur la deuxième partie de la nuit dans les habitations humaines. Ce comportement de piqûres de cette espèce participe à l'explication de l'efficacité des moustiquaires imprégnées dans la réduction du contact hôte/vecteur et donc de la transmission du paludisme, même en zone d'endémie palustre stable. (Résumé d'auteur)
Plan de classementLutte [052ANOPAL04]
DescripteursPALUDISME ; TRANSMISSION ; VECTEUR ; ETHOLOGIE ; CYCLE D'AGRESSIVITE ; LUTTE PHYSIQUE ; LUTTE CHIMIQUE ; MOUSTIQUAIRE IMPREGNEE ; DELTAMETHRINE
Descr. géo.CONGO ; DJOUMOUNA
LocalisationFonds IRD [F B40437] ; Montpellier (Centre IRD)
Identifiant IRDfdi:40437
Lien permanenthttp://www.documentation.ird.fr/hor/fdi:40437

Export des données

Disponibilité des documents

Télechargment fichier PDF téléchargeable

Lien sur le Web lien chez l'éditeur

Accès réservé en accès réservé

HAL en libre accès sur HAL


* PDF Link :

    à télécharger pour citer/partager ce document sur les réseaux sociaux académiques


Accès aux documents originaux :

Le FDI est labellisé CollEx

Accès direct

Bureau du chercheur

Site de la documentation

Espace intranet IST (accès réservé)

Suivi des publications IRD (accès réservé)

Mentions légales

Services Horizon

Poser une question

Consulter l'aide en ligne

Déposer une publication (accès réservé)

S'abonner au flux RSS

Voir les tableaux chronologiques et thématiques

Centres de documentation

Bondy

Montpellier (centre IRD)

Montpellier (MSE)

Cayenne

Nouméa

Papeete

Abidjan

Dakar

Niamey

Ouagadougou

Tunis

La Paz

Quito