Horizon / Plein textes La base de ressources documentaires de l'IRD

IRD

 

Publications des scientifiques de l'IRD

Ouattara Fatoumata, Tagmatarchi Storeng K. (2014). L'avortement volontaire au Burkina Faso : quand les réponses techniques permettent d'éviter de traiter un problème social. In : Gautier A. (ed.), Grenier-Torres C. (ed.) Les droits reproductifs 20 ans après Le Caire. Autrepart, (70), 109-123. ISBN 978-2-7246-3345-0

Accès réservé (Intranet IRD) Demander le PDF

Lien direct chez l'éditeur doi:10.3917/autr.070.0109

Titre
L'avortement volontaire au Burkina Faso : quand les réponses techniques permettent d'éviter de traiter un problème social
Année de publication2014
Type de documentArticle
AuteursOuattara Fatoumata, Tagmatarchi Storeng K.
InGautier A. (ed.), Grenier-Torres C. (ed.) Les droits reproductifs 20 ans après Le Caire
SourceAutrepart, 2014, (70)p. 109-123. ISBN 978-2-7246-3345-0
RésuméAu Burkina Faso comme dans de nombreux autres pays africains, l'avortement provoqué se caractérise par une réprobation sociale et une restriction légale. Cependant, l'avortement non médicalisé est un problème de santé publique majeur qui constitue l'une des causes principales de la mortalité maternelle. Non seulement il est dramatique pour les femmes concernées et pour les travailleurs de la santé en contact avec elles, mais les acteurs de la sphère institutionnelle sont également confrontés à sa nature multidimensionnelle : problème de santé publique, question juridique, politique et sociale. À partir d'entretiens semi-directifs approfondis avec des responsables du ministère de la Santé, d'organisations non gouvernementales (nationales et internationales) et d'organisations multilatérales impliquées sur cette question, nous proposons ici une anthropologie politique de l'avortement au Burkina Faso. Nous montrerons comment une politique axée sur les soins post-avortement – traitement des conséquences médicales de l'avortement pratiqué dans des situations où la sécurité n'est pas assurée – est la principale réponse du gouvernement burkinabè par rapport à ce type d'avortement, considéré d'un point de vue médical comme étant avortement à risque. Notre analyse révèle en quoi l'adhésion des acteurs politiques nationaux aux normes sociales et religieuses influence le caractère avant tout technique de la réponse à ce problème. L'approche technique, justifiée dans la lutte contre la mortalité maternelle intra-hospitalière, se fait aux dépens d'un traitement de l'avortement en tant que problème de politique de santé publique. Cette analyse met en évidence la manière dont cette position de principe a émergé des rencontres entre les acteurs du ministère de la Santé et des organisations internationales agissant sous l'emprise des normes sanitaires à l’échelle mondiale, ainsi que de l'incertitude des positionnements des principaux décideurs.
Plan de classementFamille, planification de la famille [108DEMOG2] ; Politique sociale, problèmes sociaux [106PROSO] ; Politiques de la santé [056POLSAN]
LocalisationFonds IRD [F A010063557] ; Bondy ; Montpellier (Centre IRD)
Identifiant IRDfdi:010063559
Lien permanenthttp://www.documentation.ird.fr/hor/fdi:010063559

Export des données

Disponibilité des documents

Télechargment fichier PDF téléchargeable

Lien sur le Web lien chez l'éditeur

Accès réservé en accès réservé

HAL en libre accès sur HAL


Accès aux documents originaux :

Le FDI est labellisé CollEx

Accès direct

Bureau du chercheur

Site de la documentation

Espace intranet IST (accès réservé)

Suivi des publications IRD (accès réservé)

Mentions légales

Services Horizon

Poser une question

Consulter l'aide en ligne

Déposer une publication (accès réservé)

S'abonner au flux RSS

Voir les tableaux chronologiques et thématiques

Centres de documentation

Bondy

Montpellier (centre IRD)

Montpellier (MSE)

Cayenne

Nouméa

Papeete

Abidjan

Dakar

Niamey

Ouagadougou

Tunis

La Paz

Quito